Vous êtes ici : Accueil > Aventures > Tisser des liens

TISSER DES LIENS

TISSER DES LIENS

Lorsque je cherche au plus profond de moi ma motivation à lancer la Rue des consuls, il y a certainement le besoin vital de créer des ponts entre la France et le Maroc.
Je suis ce qu’on appelle une binationale. Je suis Marocaine de sang et Française de naissance par le fameux droit du sol.
Je ne choisis pas entre les deux, car je suis les deux.
Aucune dichotomie n’est envisageable, mes deux nationalités sont des organes vitaux qui communiquent entre eux.

Lorsque j’étais à l’Institut Français de la Mode, j’étais rassasiée du savoir et des compétences que mes professeurs me transmettaient. Mais lorsque se posaient à moi les questions de : comment les appliquer, où apporter ce savoir, dans quelle structure, etc. Je ne trouvais pas ma place dans le paysage parisien du monde de la mode intrinsèque. Une dimension me manquait.

Je me suis rendue compte que ma créativité n’était en éveil que si le Maroc entrait également en jeu...

Pascal Morand - directeur alors de l’IFM - me poussa à choisir comme thématique de mémoire : le Maroc et ses enjeux d’avenir pour son industrie et son artisanat. Je lui en serais éternellement reconnaissante. Mes travaux me poussèrent à rentrer dans une nouvelle dynamique entre mes deux pays.
Au fil du temps, et en inversant parfois les rapports de force, mes deux mondes se sont rencontrés physiquement. Le Maroc n’est plus uniquement la terre de mes ancêtres et ma destination de vacances. C’est un pays, où je me suis construite un avenir professionnel...

En multipliant les voyages au Maroc, je me suis rendue compte que la France me manquait, que je ne pouvais rester longtemps hors de ce pays.

Il n'y avait plus la raison en France et l’affect au Maroc. Les choses sont devenues plus complexes, plus nuancées...

Lorsque je parle de rapport inversé, l’exemple le plus marquant fut, lorsque des points de vente marocains ont commandé des produits Rue des consuls ou lorsque j’ai commencé à collaborer avec Habiba Machrouh - jeune graphiste et illustratrice - qui vit à Marrakech.
La France n’est pas uniquement une terre de vente et de création, c’est aussi une terre de production pour les commandes en sur-mesure. Au même titre que le Maroc n’est pas uniquement une terre de sourcing et de production...

La Rue des consuls est mon quotidien et je l’espère, le quotidien de plus en plus de collaborateurs. La France et le Maroc sont deux pays aux cultures, aux gastronomies, aux territoires très riches et très vastes. Deux est un remède à l’ennui et à la fadeur...

> Découverte de la destination suivante

 

> Retour à Aventures